On a testé : les randonnées à dos d’âne

L’âne est une bestiole relativement sympathique, et vous pouvez en voir deux beaux spécimens, joliment prénommés Marius et Marcel, à la maison des randonnées de Haybes.

Non seulement vous pouvez les admirer, mais aussi vous offrir (moyennant finances, voir plus loin) de mémorables promenades sur le dos de cet équidé. Eh oui, car l’âne fait partie non pas de ma famille (quoi que !!!) mais de celle des équidés. Ca vous en bouche un coin, pas vrai ?

 

Pour les incultes, et croyez moi, il y en a , l’âne tire son nom du latin « asinus » lui-même dérivé du sumérien « anshu » (mais ça, on s’en fout) en italien ça s’appelle « asino » en espagnol « asnoo » en flamand j’en sais rien, en allemand encore moins, mais pour le savoir, se référer à mon fils François, grand fan du Bayern et germanophone averti ! Mais je m’égare !!! Bref en ardennais, c’est un bourricot, voilà tout est dit ou presque.

Pour info, et pour les nuls, la femelle de cet adorable animal s’appelle une ânesse, une bourrique pour les Ardennais et quand ils font des petits ( les bourricots, pas les Ardennais ! )

ce sont des ânons. Ah oui ???

 

Le bourricot, donc est réputé à juste titre têtu, en plus il a un sale caractère, tout pour plaire quoi ! Alors, lorsque tout ébaubis devant Marius ou Marcel, au choix et selon leurs disponibilités, vous allez vous battre pour avoir le plaisir de randonner avec vos enfants dans la forêt hayboise, attendez vous à quelques aventures épiques!

D’abord, faut déjà qu’il consente à prendre le départ, c’est pas une tondeuse avec démarreur électrique, le Marius ! Mais au bout d’une heure (ou plus, je vous avais prévenu, il est têtu le bougre !) à lui parler gentiment et à lui sussurer des mots doux, à le caresser ( munissez vous de gants, ça sent un peu fort, genre putois, mais on s’habitue vite, si si, vous verrez !) à le gaver de plusieurs kilos de carottes et à attendre qu’il digère, enfin un gros ouf de soulagement, il bouge !!! Non, vous ne rêvez pas, il a fait un pas! Persévérez, ça va venir, encore une carotte et c’est parti ! Allez roule ma poule !

 

Vous voilà enfin partis pour une belle aventure ! Au gré de son humeur, et de son pas tranquille (beh quoi, il ne s’appelle pas Schumacher !) et puis, si vous voulez de la vitesse, z’avez qu’à louer un quad, ou un gyropode, c’est la mode ) le bourricot va vous emmener découvrir les merveilles de nos sous bois haybois (oh la la, je me découvre une âme de poète! ) Vous aurez tout loisir d’admirer les animaux de notre forêt, même le plus petit détail ne vous échappera pas, tant la bête est lente! Mais interdit de le brusquer, car le bourricot est un animal sensible et sujet à de brusques sautes d’humeur ! Il a de solides dents et il pourrait vous mordre, ou vous coller une ruade comme il en a le secret.

 

C’est pourquoi le port du casque, de gants bien sûr et mieux d’une cotte de mailles (mais une cotte de mailles ne se trouve pas, comme on dit, sous les pas d’un cheval, pardon, d’un bourricot !) alors procurez vous une combinaison de tronçonnage, ça coûte la peau des fesses, mais mieux vaut prévenir que guérir) donc tous ces équipements sont fortement recommandés . Les chaussures de montagne sont également conseillées, car si Marius pique une crise de fainéantise (ça lui arrive fréquemment, surtout s’il rencontre Pomme, la bourrique de ma voisine dont il est tombé amoureux, même raide amoureux, si vous voyez ce que je veux direils restent là à papoter, et pas que papoter, ces impudiques ! pendant des heures!) je disais donc que vous serez obligés de le laisser  là et de rentrer à pied ! Chose eesentielle, vitale même, le masque à gaz et les boules Quiès ! Tiens ça me rappelle une autre randonnée, à dos d’Opel Vectra celle-là !! Pourquoi donc cet équipement supplémentaire ??? Rappelez vous ! Pour que Marius daigne démarrer la randonnée, vous l’avez gavé de carottes, voilà le résultat ! Comme Marius a un appareil digestif qui fonctionne à merveille, vous avez en prime un son et lumière avec odeurs garanties pures carottes du terroir, un festival, mieux que FestiMeuse, j’y pense, on aurait dû inviter Marius et Marcel un certain soir de juillet 2012 au Clos Belle Rose !!! Oh la bourde !!! C’est pour ça qu’il se sont vexés, je suppose !

 

Bon, vous savez que vous êtes en vacances dans un village labellisé Station Verte, alors c’est pleine nature, ne venez pas vous plaindre ! Péter, c’est naturel !! Surtout chez moi .

Maintenant, parlons tarifs. La location des ânes est onéreuse, le prix de la carotte a fortement augmenté, et comme il en consomme beaucoup, il est gourmand de nature, j’ai tenté de lui donner une carotte en caoutchouc, il n’a pas apprécié, voilà pourquoi je me suis retrouvée avec le pied dans le plâtre pendant six semaines.je disais donc que c’est relativement cher de randonner avec ce sacré bourricot ! Ma carte bancaire a versé des larmes de crocodile, parce que Marius a devisé avec Pomme, et plus moyen de lui faire faire demi-tour, et puis je n’avais guère envie d’assister à leurs ébats amoureux, et la nuit tombe vite dans nos sombres Ardennes, alors je me suis résolue à rentrer sans lui ! Au moins ça sentait bon dans les sous-bois ! Du coup, j’ai été obligée de régler les frais de la nuit amoureuse de Marius, et de verser une caution jusqu’à son retour ! A ce jour, Marius n’est toujours pas rentré..Misère de misère, je suis ruinée ! J’aurais mieux fait d’aller passer mes vacances au Hilton de Copacabana, ça m’aurait coûté moins cher ! Tant pis pour moi, je voulais de la couleur locale, et bien je l’ai eue

 

Mais j’y retournerai, promis, et je vous invite à venir avec moi, il y a des tarifs de groupe ! J’oubliais de vous préciser que je ne faisais que promener Marius, car seuls les enfants de moins de 10 kilos ont le droit de lui monter dessus ! Et comme je ne suis plus une enfant, snifffff, et que je dépasse 8 fois le poids autorisé, j’ai usé les semelles de mes baskets ! »

Laisser un commentaire